triple ostéite après crush : une amputation aurait sauvé sa vie

En février 2008, ce patient a eu son pied écrasé pendant 3 jours et 3 nuits.

Le chirurgien a voulu amputer sa jambe. Ce patient a refusé l'amputation et il est rentré chez lui. Après 5 mois de soins méticuleux de détersion, le pied était de nouveau présentable. Le 17-7-2008, toutes les énormes escarres étaient  cicatrisées. On a commencé à remarquer une ombre rougeâtre qui était devenue très douloureuse. Entretemps, ce patient était devenu grabataire. Il n'arrivait plus à se lever. Il refusait qu'on le lève avec un lève-personne.

Tous les jours, il a bénéficié d'une séance de 30 minutes avec les rayons infrarouges (antidouleur) d'une lampe chinoise. Les douleurs s'atténuaient, mais elles persistaient. Le 1er octobre 2008, j'avais installé les "émetteurs" du Spinor (un appareil russe qui produit des ondes millimétriques).En Mode N° 2, les émetteurs fonctionnaient avec les propres fréquences de mon patient au niveau de toutes les zones douloureuses. (On m'avait proposé cet appareil comme un instrument antidouleur extraordinaire). Les émetteurs sont restés en place pendant 24  heures. Ces émetteurs n'ont plus été utilisés par la suite. (Malgré l'action antidouleur immédiate, il aurait fallu rester 24 h sur 24 h avec le patient pour remesurer les fréquences tous les quarts d'heure. Le vendeur ne m'avait pas bien expliqué cet appareil.).

Un mois plus tard, l'ombre rouge a commencé à s'ouvrir progressivement. Le 23 décembre 2008,  j'ai pu retirer le morceau d'os nécrosé à l'intérieur (avec une petite pince). Le pied avait expulsé son morceau d'os nécrosé (ostéite très avancée).

A l' époque, je ne travaillais pas encore avec l'argile. J'utilisais uniquement les mousses modernes combinées avec le gel iso-Betadine. Je veux dire par cela, que la Nature fait bien son travail. Le corps arrive presque toujours à expulser les morceaux d'os nécrosés. (J'ai remarqué le même phénomène pour trois autres patients. Le dr Marc Etienne remarque régulièrement que les plaies ou ulcères arrivent à expulser les "déchets" d'ostéite, même avec ses cataplasmes classiques à base d'oxyde de zinc). Il suffit d'être patient.

Fin décembre 2008, l'état général de mon patient a continué à se dégrader. Une situation conflictuelle avec son frère a fait qu'il n'a plus voulu se nourrir. Il s'est affaibli et il est décédé à cause d'une bronchite en janvier 2009.Il était "mort guéri".